Le risque cardio-vasculaire :


Le risque cardio vasculaire :

« Comme le diabète, l’hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie, le tabac, la sédentarité, la maladie rénale chronique en tant que telle est un facteur de risque cardio-vasculaire.


C’est-à-dire qu’un grand nombre de personne sont susceptibles de faire des complications cardio-vasculaires comme un infarctus, une hypertrophie ventriculaire gauche, de l’angine de poitrine, des accidents vasculaire cérébraux uniquement parce qu’ils ont une maladie rénale chronique.


Un suivi cardiologique est fortement recommandé dès la mesure où on est porteur d’une maladie rénale chronique.




De la même manière, il faut essayer de corriger tous les facteurs de risque cardio-vasculaire associé ;

Le risque cardio vasculaire :

Avec un bon équilibre du diabète,


Des chiffres tensionnels parfait rentrant dans les cibles,


Essayer de lutter contre la sédentarité, on ne parle jamais suffisamment d’exercices régulier et 20 minutes de marches par jour peut-être déjà un élément important.




Le cholestérol, également à corriger, avec une alimentation équilibrée peu calorique, en rapport avec son activité. »


Docteur Franck BOURDON - Néphrologue

NEPHROPREVENTION





#nephroprevention #nephrologie #nephrologue #creatinine #nephropaties #rein